Pieve

Pieve

Piève est un village très ancien. De nombreux vestiges trouvés sur son territoire témoignent de son occupation depuis la Préhistoire.

Le lieu est considéré comme l’un des meilleurs points de départ pour débuter la découverte de la région par les différents sentiers muletiers qui la composent.

L’église San Quilicu, église piévane du nom de la « piève » qui réunissait les villages de Murato, Piève, Rapale et Sorio, fut remaniée sur des bases médiévales. Devant l’entrée principale, sur la place en belvédère, trois statues-menhirs, Murello, Murtola et Bucentone, contemplent paisiblement la vallée. Elles datent du IIème millénaire av. J.-C. Le plateau de San Nicolao, à trente minutes de marche du village, est un lieu riche d’une histoire millénaire.

Les nombreux paillers et aires à blé, qui parsèment le paysage, y racontent un quotidien rude et agricole. Les ruines de la « Chiesa Nera » (l’Église Noire), chapelle datant du XIIIème siècle, portent encore la charge spirituelle de huit siècles de foi et d’espérance. Ses pierres d’un porphyre vert du plus bel effet, restent le livre ouvert d’une histoire ordinaire, souvent tragique. Elles gardent en elles, gravées maladroitement par les vainqueurs d’un jour, les traces des affrontements fratricides qui jalonnent notre passé. Le baptistère primitif de cette ancienne église daterait du IXème siècle avant J.-C. Un village médiéval du nom d’Asigliani existait aux abords de celle-ci. Il fut abandonné progressivement à partir du XVIème siècle, au profit des villages de Piève, Rapale et Sorio.

 Le village est en fête le 15 juillet, jour de la Saint-Cyr (Quilicus) et Sainte-Julitte.

GALERIE PHOTO

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.